Arno Rafael Minkkinen - Self-Portraits (From Last Three Decades Of Five)

à 50 KM
  • photo
  • exterieur
  • art
  • expo
  • Mmmhhh tu sembles intéressé par "expo". Clique sur les mots clefs qui te plaisent... et hop ne rate plus rien les concernant. A toi de jouer !

Arno Rafael Minkkinen - Self-Portraits (From Last Three Decades Of Five) :
Exposition d'installation photographique dans l'espace public à Clervaux

La condition humaine est un processus dynamique et changeant. Elle est agencée de circonstances et de contextes qui désirent être confrontés et surmontés. Les défis se présentent comme des énigmes à résoudre, comme des devoirs à assumer, des étapes à passer. Ainsi l'existence connaît son évolution. Cette « évolution » n'est pas à confondre avec « révolution ». Elle peut se faire en silence, dans le cadre intime d'une vie singulière, celle d'un individu.

Des stratégies multiples favorisent la fluidité de ce processus existentiel. Celle du photographe Arno Rafael Minkkinen est retracée dans une œuvre qui vaut « deux cents saisons » (1).

Son travail photographique est souvent décrit comme une mise en scène du corps humain dans l'espace, voire des vues paysagères qui abritent la silhouette de l'artiste (ou de son modèle) pour créer un dialogue.

Le questionnement se déroule à différents niveaux et n'exclut pas le monologue. Le face-à-face - corps et paysage - est poussé à l'extrême. La figure humaine semble devenir un élément du décor. Il y a véritable immersion jusqu'au risque de disparaître dans le paysage. Si le corps est le sujet de l'œuvre, pourquoi le pousser aux limites de sa dissolution symbolique? Dans certaines photographies, le corps se détache très bien du fonds, mais il évoque autre chose, il devient nuage, par exemple, ou pierre, ou rocher, ...

Il abandonne son empreinte subjective pour occuper le rôle d'un élément pictural et en tant que tel il est soumis à de nouvelles règles, des lois visuelles et non physiques.

« Sortir du moule ». Le synonyme dirait « casser les formes ». Mais cet acte ne suffit pas. On n'est qu'à mi-chemin d'une quête. « Épouser les formes » lance la suite logique. C'est une tactique qu'on retrouve dans la nature et qui est reprise également dans la pensée militaire. Le comportement se situe entre camouflage et mimétisme. Dans la nature et en guerre, il s'expose avec moins de poésie que dans les arts. Inciter à « disparaître » pour continuer à exister et pour assurer la survie, telle est sa signification.

La tradition romantique retrouve ce principe dans l'idée de « Entgrenzung ». L'individu nie son identité jusqu'au point de ne plus exister en tant qu'humain. Le moment est de courte durée, mais assez long pour surmonter la sensation de soi et pour devenir autre chose, pour devenir - une partie du paysage ? Cette fusion avec la nature, avec le monde, provoque un effet étonnamment paradoxal. Il ramène à ce qui est prêt à « se casser » : l'individu. C'est une sensation forte qui apporte une conscience poussée : l'acteur prend la place de l'observateur. Dans la nouvelle perspective, les idées adoptent un caractère objectif et libre. Les pensées sont dissociées de son auteur, elles suggèrent des ouvertures universelles. Les priorités se décalent, les hiérarchies se renversent. Les images se recomposent, elles échappent à l'évidence et deviennent révélatrices :

« The secret of the world we are seeking must necessarily be contained in my contact with it. Inasmuch as I live it, I possess the meaning of everything I live. » (2)

C'est une démarche qui nécessite du courage, car elle est l'équivalent d'une plongée jusqu'aux profondeurs. L'expérience et le sentiment qui en résultent, doivent être uniques et merveilleusement subjectifs.


Place du Marché - Clervaux

Où ça se passe ?

9712 Luxembourg Place du Marché, 9712 Clervaux, Luxembourg

Place du Marché - Clervaux
Place du Marché
9712 Clervaux
Luxembourg


VOIR LE PLAN

REF.#409427 - SIGNALE UNE ERREUR


Et sinon... retrouve l'agenda

L'AGENDA

voir tous les trucs à faire
autour de toi

Emmène Supermiro
partout avec toi.

ios android

Hey, t'en vas pas...
Reçois le meilleur de ce qui
se passe autour de toi

Tous les bons plans
évènements
bonnes adresses

  • Favoris
  • 2021-12-17 2022-10-21 Europe/Paris Arno Rafael Minkkinen - Self-Portraits (From Last Three Decades Of Five) Arno Rafael Minkkinen - Self-Portraits (From Last Three Decades Of Five) : Exposition d'installation photographique dans l'espace public à Clervaux La condition humaine est un processus dynamique et changeant. Elle est agencée de circonstances et de contextes qui désirent être confrontés et surmontés. Les défis se présentent comme des énigmes à résoudre, comme des devoirs à assumer, des étapes à passer. Ainsi l'existence connaît son évolution. Cette « évolution » n'est pas à confondre avec « révolution ». Elle peut se faire en silence, dans le cadre intime d'une vie singulière, celle d'un individu. Des stratégies multiples favorisent la fluidité de ce processus existentiel. Celle du photographe Arno Rafael Minkkinen est retracée dans une œuvre qui vaut « deux cents saisons » (1). Son travail photographique est souvent décrit comme une mise en scène du corps humain dans l'espace, voire des vues paysagères qui abritent la silhouette de l'artiste (ou de son modèle) pour créer un dialogue. Le questionnement se déroule à différents niveaux et n'exclut pas le monologue. Le face-à-face - corps et paysage - est poussé à l'extrême. La figure humaine semble devenir un élément du décor. Il y a véritable immersion jusqu'au risque de disparaître dans le paysage. Si le corps est le sujet de l'œuvre, pourquoi le pousser aux limites de sa dissolution symbolique? Dans certaines photographies, le corps se détache très bien du fonds, mais il évoque autre chose, il devient nuage, par exemple, ou pierre, ou rocher, ... Il abandonne son empreinte subjective pour occuper le rôle d'un élément pictural et en tant que tel il est soumis à de nouvelles règles, des lois visuelles et non physiques. « Sortir du moule ». Le synonyme dirait « casser les formes ». Mais cet acte ne suffit pas. On n'est qu'à mi-chemin d'une quête. « Épouser les formes » lance la suite logique. C'est une tactique qu'on retrouve dans la nature et qui est reprise également dans la pensée militaire. Le comportement se situe entre camouflage et mimétisme. Dans la nature et en guerre, il s'expose avec moins de poésie que dans les arts. Inciter à « disparaître » pour continuer à exister et pour assurer la survie, telle est sa signification. La tradition romantique retrouve ce principe dans l'idée de « Entgrenzung ». L'individu nie son identité jusqu'au point de ne plus exister en tant qu'humain. Le moment est de courte durée, mais assez long pour surmonter la sensation de soi et pour devenir autre chose, pour devenir - une partie du paysage ? Cette fusion avec la nature, avec le monde, provoque un effet étonnamment paradoxal. Il ramène à ce qui est prêt à « se casser » : l'individu. C'est une sensation forte qui apporte une conscience poussée : l'acteur prend la place de l'observateur. Dans la nouvelle perspective, les idées adoptent un caractère objectif et libre. Les pensées sont dissociées de son auteur, elles suggèrent des ouvertures universelles. Les priorités se décalent, les hiérarchies se renversent. Les images se recomposent, elles échappent à l'évidence et deviennent révélatrices : « The secret of the world we are seeking must necessarily be contained in my contact with it. Inasmuch as I live it, I possess the meaning of everything I live. » (2) C'est une démarche qui nécessite du courage, car elle est l'équivalent d'une plongée jusqu'aux profondeurs. L'expérience et le sentiment qui en résultent, doivent être uniques et merveilleusement subjectifs. Place du Marché, 9712 Clervaux, Luxembourg Place du Marché - Clervaux
FERMER

Favoris

Pour accéder à tes favoris, tu dois être connecté à ton compte !

FERMER

Favoris

Pour accéder à tes favoris, tu dois être connecté à ton compte !

FERMER
FERMER

Personnalise tes résultats

Pour accéder à tes Préférences, tu dois être connecté à ton compte !

FERMER

Suivre un thème

Pour suivre ce Thème, tu dois être connecté à ton compte !

FERMER

Suivre un thème

Pour suivre ce Thème, tu dois être connecté à ton compte !

FERMER

Suivre des Bonnes Adresses

Pour suivre cette Bonnes Adresse, tu dois être connecté à ton compte !

FERMER

Suivre un business

Pour suivre ce Business, tu dois être connecté à ton compte !

FERMER

Dépose-Evènement

Pour proposer une mirette, tu dois être connecté à ton compte !

FERMER

Oui je veux le supprimer

Oui Non
FERMER

Bien joué ! Tes paramètres ont bien été appliqués aux autres Supernotifs

FERMER

Dépose-Evènement

Pour proposer une mirette, tu dois être connecté à ton compte !

tu n'as pas autorisé la localisation ?

FERMER
FERMER
FERMER

Supermiro se refait une beauté pour Bruxelles et Genève.
Le service ne sera plus disponible pendant les prochains mois sur ces deux zones.
Mais reste DISPO pour Luxembourg et la Grande Région.